Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Littorine - Marie France

....Vous n’êtes pas ce que vous faites ou ce que vous avez.....

29 Août 2009, 04:00am

Publié par Littorine

Je sais que ce texte n'est pas à lire sous la canicule...
mais il m'a interpellé, alors je vous le partage
 (une pensée pour les gens du Sud ....
Maintenant je sais ce que c'est que d'avoir très chaud....)
 

Extrait d'une lettre de Lise Bourbeau

... lorsque vous êtes attaché à vos biens,
 vous bloquez la circulation de l’abondance?

.... cette nouvelle époque s’appelle l’Âge d’Or.
Cela signifie que l’humain devient si créatif et conscient de ses besoins
 qu’il aura de plus en plus de facilités à attirer à lui tout ce dont il a besoin.
Cela indique aussi que nous nous aimons assez pour savoir
que nous avons droit à tout ce qui peut faciliter notre vie matérielle.

Par contre, en même temps, nous devons apprendre
 à ne pas être attachés à nos biens.
Prenez quelques instants pour vérifier en vous votre degré d’attachement
 à ce que vous avez acquis.
 Évaluez de un à dix, combien d’émotions vous vivriez si,
 dans les jours qui viennent, vous perdiez tout ce que vous possédez.
 Seriez-vous découragé? En feriez-vous une dépression?
Crieriez-vous à l’injustice? Accuseriez-vous quelqu’un d’autre?
J’ai connu des personnes qui sont allées jusqu’au suicide
 suite à une perte importante.


.... Être prospère signifie savoir que quoiqu’il arrive,
 nous avons en nous des possibilités infinies
 pour faire circuler l’abondance dans notre vie....

Ceux qui sont attachés à leurs biens bloquent cette prospérité.
 Pourquoi?
 Parce que leur ego leur fait croire qu’ils SONT
 ce qu’ils possèdent et ce qu’ils font.

....Vous n’êtes pas ce que vous faites ou ce que vous avez.....

 
Alors pourquoi y a-t-il autant de personnes qui ont des difficultés... 
C’est parce qu’elles ne réalisent pas encore qui elles SONT.
 Si elles perdent leurs biens ou leur travail,
 elles sont convaincues qu’elles ne sont plus rien
 et se laissent aller au découragement.
Voilà pourquoi elles s’attachent tellement à leurs acquis.
 C’est la peur qui les domine.

Lorsque vous réalisez que vous êtes un être créateur,
 vous savez que toute l’abondance qui arrive dans votre vie
 passe à travers vous pour vous aider dans votre vie matérielle.
 ELLE NE FAIT QUE PASSER,
 vous ne devez donc pas l’arrêter en voulant la retenir.

Imaginez que lorsque vous avez peur de perdre quelque chose,
 vous êtes en train d’ériger un barrage dans votre rivière d’abondance
 Lorsque votre barrage devient assez important,
la rivière d'abondance ne circule plus dans votre vie.

....Vous pouvez aimer quelque chose sans y être attaché...
 En développant cette façon de voir les choses,
 vous apprenez aussi à pratiquer le lâcher-prise.

Le secret est de toujours être en contact avec ce que vous voulez
 et de savoir ce que cela vous aidera à ÊTRE lorsque vous l'obtiendrez.

 Si ça ne vous enthousiasme pas,
 cela signifie que ça ne répond pas à un besoin.

Il se peut par contre que vous réalisez que votre désir
 n'était peut-être pas le meilleure moyen d'ÊTRE ce que vous vouliez.

 Par exemple, certaines personnes désirent avoir
leur propre maison à la campagne pour ÊTRE en paix.
 Une fois la maison obtenue, elles réalisent que ça implique
 continuellement de longs déplacements pour se rendre au travail.
 Elles n’ont plus de temps pour se reposer
 à cause de tous les travaux d’entretien de cette maison et de son terrain.
 De plus, elles s’aperçoivent que cet entretien coûte plus cher que prévu
 et par conséquent, elles n’ont plus les moyens de se payer des vacances.

Si c’est votre cas, avant de vous décourager et de vous en vouloir
d’avoir pris cette décision, commencez à planifier ce que vous voulez à la place.
 Sachez que vous ne faites jamais d’erreurs, vous ne vivez que des expériences.

Donc, restez ouverts à l’abondance
et peu à peu, il vous sera plus facile de déterminer
ce que vous voulez afin de répondre à un réel besoin
 et de laisser aller tout ce dont vous n’avez plus besoin.
Vous n’aurez plus peur de perdre,
 car vous saurez que l’état naturel de l’humain
est de vivre dans cet état de prospérité


Bonne Journée !!! Bon week.end ... Bonne Rentrée.

Commenter cet article
F
je crois que je peux me détacher des valeurs, je l'ai fait une fois, j'ai tout laissé mon travail, mon appartement, je suis partie m'installer à la campagne vivre loin de tout, du bruit, du monde, de la société, et je ne suis jamais repartie, je me suis adaptée à ma nouvelle vie, bien sûr j'ai dû faire face à des épreuves matérielles mais tout va bien maintenant et on peut vivre avec moins quand on est mieux dans sa tête
Répondre
L

Ah ouais, tu as fait çà toi Françoise ! plaquer tout pour continuer ta vie ailleurs...Vivre avec moins quand on est mieux dans sa tête je pense effectivement qu'humainement c'est bien plus
enrichissant ...Je te fais de Gros bisous.


R
Il faut avoir perdu quelqu'un ou quelque chose (genre pays ou maison) au moins une fois dans sa vie pour réaliser... Il est plus facile d'en parler que de le faire, c'est le travail de toute une vie que le lâcher prise, car parfois, nous y arrivons, et donc croyons que c'est gagné, et puis, nous perdons quelque chose qui nous est infiniment plus cher, et là, c'est tellement difficile que tout le travail de lâcher prise est à recommencer..Mais malheureusement, pour apprendre à relativiser, il faut avoir été confronté à des pertes atroces bien souvent..Bon, ce n'est qu'un début de réflexion sur ce texte...Merci de nous l'avoir proposé, et bonne nuit à toiBises du soir 
Répondre
L

Merci beaucoup pour ce partage de ce début de réflexion, tu as le droit de poursuivre si le coeur t'en dit ! Merci à toi d'être venue fureter Renard, Bonne journée


J
Voici quelque phrases de Mâ Ananda Moyî qui me semble t-il vont dans le même.Elle nous exhorte au travail, à la rigueur, au courage, au dépouillement, à la sincérité , à la droiture, pour mieux accéder aux lumières de la vérité, de la connaissance , de la beauté" - Illuminez et vous même et le monde avec la flamme ardente de la vie intérieure.- Il ne vous sera rendu que dans la mesure ou vous aurez abandonné : c'est une loi de la vie.- La tristesse est fatale à l'homme  bannissez là de toutes vos pensées.- Les saints  agissent toujours sans crainte, le coeur plein d'amour et entièrement libres de toute les circonstances de la vie. Tandis que votre vie à vous est toujours paralysée par la crainte et la détresse.Bonne soirée Marie France Jackie
Répondre
L

Jackie, tes compléments de réflexion sont toujours les biens venus et là j'avoue qu'il y a de quoi s'alimenter. une première constatation je ne suis pas une sainte  mais çà tout le monde le sait... Amicalement Marie France , bonne journée à toi !


G
très beau texte qui mérite qu'on s'y arrête, qu'on y réfléchisse à plusieurs reprises
Répondre
L

Tout à fait, c'est un texte que j'ai eu besoin de lire et relire, çà me rassure de savoir que je ne suis pas seule dans ce cas là ! Bises Gazou


A
Là tu abuses , mettre un thème réflexion un samedi très chaud et venteux , que peut-on espérer ? Je communie avec Lise Bourbeau , depuis mon enfance , nous avons déménagé +++ ( profession de Papa ) , subit une guerre ( partir en vitesse ) , se délocaliser ( promotion professionnelle ) .... Alors , mes " attachements " sont dans mon coeur , peut être quelques babioles ai-je gardées , mes enfants font de même .Et le fait d'aller de l'avant permet d'être heureux de ce que nous faisons donc de nous même ( peut être un peu orgueilleux ?) . Je suis fatiguée de réfléchir , je t'embrasse très fort Marie France
Répondre
L

Eh bien finalement même s'il fait chaud et venteux comme tu dis, finalement tu réussis quand même à faire marcher tes méninges, c'est bon signe !  mais je comprend aussi ta fatigue, met
ce texte en réserve pour y revenir cet hiver, ouais là tu me diras que tu as le cerveau gelé.... Bonne journée
Chère Andrée