Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Littorine - Marie France

Pourquoi faut-il que la vie s'arrête juste.....

3 Mai 2009, 02:00am

Publié par Littorine

Mieux que personne, François Weyergans mêle la profondeur et l'humour,
 l'émotion et le rire,
 dans ce roman qui affirme avec force les pouvoirs de la littérature.

Extraits de "Trois jours chez ma mère."  Goncourt  2005:


"...Pourquoi faut-il que la vie s'arrête juste avant notre enterrement, une des rares occasions de succès qui nous soit garantie ? J'ai souvent imaginé le mien. Je commande mon cercueil à une jeune dessinatrice avec qui, bien sûr, j'ai une brève aventure. La cérémonie a lieu dans un aéroport ou dans une théâtre, parfois dans une église baroque en Haute Bavière. l'intérêt de ce genre d'enterrement fantaisiste, comme on dit "kirsch fantaisie" (où il n'y a pas de kirsch), c'est qu'on a le premier rôle, bien qu'il soit muet. Être en mesure de fantasme sur son propre enterrement prouve qu'on est en vie."

****

"...Comme toutes les familles, nous sommes une famille à risques. On ne sait jamais d'où peut surgir un dérapage. Si nous n'avions pas grandi ensemble, nous n'aurions sans doute aucun atome crochu. Tout simplement nous ne nous serions jamais rencontrés. Mais il y a cette enfance en commun qui nous colle à la peau, cette expérience vécue, ineffaçable plutôt qu'ineffable, qui n'a pas fini de nous faire du bien ou du mal, selon les moments..."

****

"...Une syllabe, parfois une simple voyelle, suffisent à faire apparaître un prénom qui comporte la même voyelle ou la même syllabe. Dans le cas de Claire et Delphine, j'ai mis du temps à me souvenir que je surnommais Claire "Délice" quand j'étais petit. Nous sommes souvent régis par des lois que nous méconnaissons, des lois aussi inflexibles que dans la grammaire où un mot dépend d'un autre mot dans la phrase. Quand les conjonctions de subordination régissent le subjonctif, on n'est pas libre de mettre l'indicatif. Je ne suis pas libre non plus de séparer un prénom des autres..."

Commenter cet article
T
Ah l'enchaînement des mots, on n'en parle pas assez, merci de l'avoir fait, tu continues à nous ouvrir des portes partout tous azimuts, c'est génial!
Répondre
L
<br /> Merci encore, je suis content de savoir que moi pauvre petite chose, je puisse vous apporter quelque chose de positif. çà fait du bien à mon Ego ! rebises<br /> <br /> <br />
P
joli passage qui porte à reflexion, Il faudrait les décortiquer un par un. Amitiés
Répondre
L
<br /> Ils sont à lire un par un séparément, et en même temps, il y a vraiment un lien en eux, la Vie. Bonne soirée Pasteline<br /> <br /> <br />
J
Je n'ai rien lu de cet auteur, merci de donner un aperçu de sa prose.Amitiés Jackie
Répondre
L
<br /> Bonne soirée Jackie ! Tu nous as fais de belles photos ou un beau tableau ? Bises<br /> <br /> <br />
L
Moi qui cherche toujours des idées de livres à lire , j'aime bien des articles comme le tien où on peut lire quelques extraits qui ont plus ...ceux ci m'attirent , je note donc !j'en avais entendu parler mais si je ne prends pas en note , j'oublie , merci donc pour le rappel ! Bisous !En ce moment , je lis surtout des nouvelles :Les croissants du dimanche de Annie Saumont , Odette Toulemonde de Eri-Emmanuel Schmitt .
Répondre
L
<br /> Bonne lecture...et moi je prend note des références de tes livres, échange de bon procédé.<br /> Bonne soirée<br /> <br /> <br />
F
quel dimanche pluvieux et brumeux ? pour une fois chez moi une très belle matinée ensoleillée et un après midi un peu plus maussade mais pas pluvieux. Bonne fin de journée quand même Bisous
Répondre
L
<br /> Icicematin c'étaitbrumeux et pluvieux cet AM grand soleil ! Merci d'avoir soufflé aussi fort....Bonne soirée<br /> <br /> <br />